Techniques de conservation : le confisage

Le confisage
Fruits confits

Avec le temps, la confiserie des aliments a connu de grandes innovations et évolutions. Les anciennes techniques restent néanmoins la base de cette recette depuis des siècles. En plus de conserver les aliments pour une durée plus ou moins longue, la confiserie permet aussi d’ajouter une saveur unique aux aliments.   

La confiserie et la conservation des aliments

La technique de confiserie est une pratique ancestrale qui a fait ses preuves. Les voyageurs ont été les premiers à utiliser cette technique, et ce n’est que plus tard que les aliments confits se sont ancrés dans les cuisines gastronomiques et dans les foyers.

L’histoire de la confiserie : pour une meilleure conservation des aliments

Les longs voyages en mer et les grandes expéditions militaires de l’antiquité ont fait surgir un problème important : le problème de la conservation des aliments. En effet, même si les quantités de provisions emmenées étaient suffisantes, le temps les rendait non comestibles très rapidement. C’est de là que les premières techniques de confisage ont vu le jour. Il faudra attendre l’époque des croisades au Moyen-Orient pour que le confisage avec le sucre arrive en Europe avec les incontournables “fruits confits”.

Avec quoi confire les aliments ?

Selon l’aliment, le produit que l’on va utiliser pour sa conservation sera parfois très spécifique. Pour la viande, le sel et l’huile seront plus privilégiés, néanmoins le miel n’est pas à exclure. Pour les légumes et les fruits, le sucre et le miel sont plus appropriés.

Confire les aliments pour les conserver. Quels sont les avantages ?   

Conserver un aliment afin de pouvoir le déguster plus tard est bien pratique pour diverses raisons :

  • Une surproduction : pour les producteurs de viande, de légume ou de fruit, le confisage évite le gaspillage et peut même s’avérer très rentable.
  • Partir en voyage l’esprit tranquille : pour les piques-niques en plein air ou les petites virées au loin, les aliments confits présentent l’avantage d’être facilement transportable et offre une réserve de nourriture toujours accessible même pour une longue période.
  • Le goût : les techniques utilisées pour confire un aliment offrent l’avantage de conserver le goût et la qualité de l’aliment durant sa conservation.

La confiserie : d’un aliment banal à un met raffiné

Bien plus qu’une simple conservation d’aliment, au fil du temps, le confisage s’est imposé comme une technique culinaire imparable. Pour des recettes au goût unique, vous pourrez jouer sur les différents éléments de confisage pour varier la saveur de votre aliment. Pour mieux expliquer cela, la viande semble être l’exemple parfait. En effet, le confisage de la viande peut se faire avec presque tous les éléments (miel, huile, etc.). Par exemple, l'huile permet d’introduire d’autres arômes à votre viande tout comme des herbes aromatiques.

Le bocal, un élément cruciale dans le confisage

Pour confire au mieux votre viande afin de le conserver ou puis de le faire mijoter, le bocal est indispensable. Alors voici quelques conseils qui pourraient vous aider :

  • Le type de bocaux : pour une confiserie dans les règles de l’art, les bocaux en verre sont toujours conseillés du fait de leurs propriétés isolantes très efficaces.    
  • Choisissez un bocal avec une grande ouverture : cela afin de mettre et de retirer facilement l’aliment dans le bocal, et d’y introduire les arômes souhaités.
  • Optez pour un couvercle hermétique : pour que l’air ambiant ne vienne pas altérer votre confisage, ce type de couvercle offre l’avantage de conserver le contenu du bocal à l’abri de tout élément extérieur et donc des bactéries.

Pour découvrir d’autres techniques de conservation comme la déshydratation ou la congélation, cliquez sur ce lien.

Partagez cet article: