Comment réhydrater les aliments ?

Comment réhydrater les aliments
Réhydratation aliments

Redonner de la fraîcheur aux aliments déshydratés est désormais possible. Il suffit de connaître la bonne technique. Mais quand bien même cette pratique serait rare, de nombreux ménages l’ont très bien adopté. À cet effet, plusieurs questions se posent : pourquoi réhydrater de la nourriture séchée ? Comment déshydrater les aliments, puis les réhydrater ? Retrouvez toutes les réponses dans ce guide.

Les règles à respecter pour réhydrater des aliments

Après la réhydratation, il faut retenir qu'un aliment, quel qu’il soit, n’aura ni la même saveur ni le même aspect qu’un aliment frais.

Pour avoir un goût se rapprochant le plus possible d’un aliment frais, vous devrez porter une attention particulière sur la technique de déshydratation. Le choix des aliments est également important. Par exemple, un champignon réhydraté aura à peu près le même goût qu’un champignon frais, ce qui n’est pas le cas d’une banane.

Les aliments réhydratés peuvent s’avérer utiles pour préparer des recettes succulentes comme :

Tout comme la déshydratation alimentaire, la réhydratation concerne quasiment tous les aliments : fruits, légumes, noix, graines, etc. Il est même possible de réhydrater des fruits dûment séchés.

Comment déshydrater les aliments ?

La déshydratation est un moyen de maximiser la durée de vie d’un aliment. De plus, les aliments déshydratés conservent à la fois leurs saveurs et leurs vitamines.

Généralement, déshydratation alimentaire rime fruits et légumes séchés. À cet effet, tous les fruits peuvent être déshydratés. Par contre, pour les légumes, les plus conseillés sont les tomates, les carottes, les champignons et les courgettes.

Il existe différentes manières de déshydrater un aliment, bien que la méthode la plus courante soit l’utilisation d’un déshydrateur. Il s'agit d'un appareil révolutionnaire qui se décline en plusieurs formats et tailles selon la marque.

Si votre budget ne vous le permet pas, vous pouvez toujours utiliser les techniques traditionnelles de déshydratation : four, soleil, séchoir solaire… Concernant la déshydratation ou le séchage au four, il est impératif que l’aliment soit cuit à basse température, et ce, pendant une à deux heures.

Pour obtenir des aliments déshydratés à point, pensez également à respecter à la lettre toutes les techniques de préparation ainsi que l'utilisation des bons ustensiles.

Les meilleures méthodes pour réhydrater des aliments

Les deux techniques de réhydratation les plus connues à ce jour sont :

  • La macération dans l’eau,
  • Le chauffage.

Ces deux procédés sont relativement simples et ne requièrent aucun équipement spécifique.

La macération dans l’eau

Cette première méthode de réhydratation consiste à tremper les aliments séchés dans une préparation liquide, plus précisément dans de l’eau froide.

Plus le temps de macération est long, plus le résultat sera concluant. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on recommande un temps d’incubation de plusieurs heures, voire toute la nuit.

En ce qui concerne le matériel, vous aurez tout juste besoin d’un récipient fermé, comme un bocal ou une casserole.

Le chauffage

La technique de chauffage est simple et rapide. Il suffit de chauffer les aliments déshydratés de votre choix. Si vous avez envie de préparer une soupe de légumes, par exemple, vous pouvez les mélanger avec les autres ingrédients et les chauffer dans une casserole.

Normalement, au contact du feu, les légumes dégagent de la chaleur et de l’eau. Le processus de réhydratation se fera alors de manière naturelle.

Déshydrater et réhydrater des aliments sont donc une autre manière de consommer. L’essentiel est de choisir la bonne technique afin que les aliments restent sains et riches en nutriments, qu’il s’agisse de fruits ou de légumes.

Partagez cet article: